Conseils

Location saisonnière : comment ne pas vous faire avoir pendant les vacances ?

location saisonniere vacances

Les locations de vacances sont devenus un choix de référence pour les voyageurs qui ont envie de s’évader de leur quoditien sans se ruiner dans les hôtels. Mais dans le monde du voyage, rien n’est jamais simple et il convient toujours de prendre quelques précautions pour se prémunir des pratiques malsaines et les mauvais plans qui peuvent ruiner complètement votre séjour à l’étranger. De plus, les locations saisonnières ne sont pas à l’écart de situations contraignantes aussi bien pour le propriétaire que le locataire.

Bien analyser avant de réserver

Avant de passer à l’étape de la réservation, le locataire doit adopter une attitude d’observation très méticuleuse. D’abord analyser le marché pour se tenir informer des tarifs en vigueur dans la région, ensuite faire une comparaison pour obtenir la meilleure offre. Autre point important également, il doit d’abord définir au préalable des critères de sélection précis pour trouver un meublé touristique à son goût. Une petite comparaison entre les différentes plateformes de location s’impose également dans cette optique, pour trouver la meilleure offre.

S’assurer de la fiabilité du propriétaire

Les plateformes de location saisonnière professionnelles ne sont pas forcément à l’abri de fausses annonces. Aussi, pour éviter de tomber dans les pièges et s’assurer de la fiabilité du propriétaire, la meilleure chose à faire c’est de parcourir les commentaires. De plus, sur Airbnb comme sur Abritel et les autres sites de location saisonnière, les annonces qui obtiennent le plus grand nombre de commentaires sont souvent les préférées des voyageurs. Les annonces qui comptent très peu voire aucun commentaire sont donc à écarter. Néanmoins, les critiques négatives sur certaines annonces ne sont pas non plus à négliger. En cas de toute, il est toujours possible de se renseigner auprès des responsables du site.

Vérifier les tarifs

En termes de location saisonnière, plusieurs critères entrent dans la définition du prix d’un bien immobilier en location. Cependant, il existe toujours un certain seuil à partir duquel le locataire doit se méfier. A Paris, le tarif moyen pour une nuitée dans un appartement de 25m² est estimé à 70 euros. A Londres, dans les mêmes conditions, la nuitée peut s’élever jusqu’à 80 euros. Mais à Madrid ou Barcelone, le tarif pour une surface similaire avoisine les 50 euros. En moyenne, pour 40 euros, on peut trouver un logement meublé correct en Europe. Par contre, en-deçà de 30 euros pour 25m², le locataire devrait se méfier. Le prix d’une nuitée dans la région parisienne ne doit en outre pas dépasser 200 euros, mais encore pour un logement vraiment exceptionnel dans ce cas.

Choisir le bon mode de paiement

Puisqu’il s’agit d’une réservation en ligne, le paiement se fait généralement par carte bleue. Mais si l’option se présente, comme c’est le cas sur certaines plateformes, Paypal reste le choix le plus sûr. Par ailleurs, les propriétaires proposent très rarement un contrat ou une clause particulière. Ceci étant, il convient toujours de s’informer des particularités de chaque location avant de faire une réservation.

Choisir la bonne plateforme

Chaque plateforme de location saisonnière possède des spécificités qui font que certaines sont plus adaptées pour trouver un logement en ville, d’autres à la campagne, etc. Mais d’une manière générale, Airbnb reste la plateforme de référence utilisée tant par les propriétaires que les voyageurs pour dénicher la meilleure offre de location saisonnière dans plusieurs villes du monde.

Garder contact avec le proprio

Pour s’assurer de passer d’agréables vacances dans son logement, il est recommandé de rester en contact avec le propriétaire des lieux. Aussi, il faut penser à demander un numéro de contact à la réservation. Si un malencontreux événement devait se produire en cours de séjour, le propriétaire est la première personne à appeler. La loi exige d’ailleurs que le locataire négocie d’abord directement avec le propriétaire pour tous différends avant de solliciter l’intervention de la plateforme, en cas de nécessité.