News

Que vaut la location saisonnière face à la location touristique à Paris ?

location saisonniere location touristique paris

Au cœur de la capitale française, la location à courte durée prend de l’ampleur et se révèle beaucoup plus avantageuses que la location longue durée, bien que très souvent illégale. Voici quelques chiffres pour savoir ce que pèsent Airbnb et la location touristique à Paris.

Paris, une destination touristique mondiale

Près de 60 000 logements sont actuellement recensés sur le site Airbnb dans tout Paris. La capitale française est une destination touristique mondiale. Elle représente également la ville où la plateforme Airbnb compte le plus de logements en location, et où l’on recense également le plus grand nombre d’hôtes transitant par la plateforme.

Pour la plupart, il s’agit de résidences principales louées de manière ponctuelle par leur propriétaire. On dénombre en moyenne un hôte parisien louant son logement, à raison de 26 nuits par an grâce à Airbnb. Ces chiffres incluent toutefois une proportion de logements en location illégale. En effet, cette pratique requiert l’obtention d’une autorisation auprès de la mairie, et la procédure pour transformer son bien en une location saisonnière s’avère très complexe.

La location saisonnière à Paris

112 logements sont proposés à la location saisonnière légale à Paris. Un chiffre pourtant un peu trop faible compte tenu de l’offre existante actuellement dans cette ville touristique. En 2016, la mairie de Paris met à disposition un site, permettant de recenser les propriétaires désireux de se conformer à la législation en vigueur, en termes de location d’une résidence secondaire à des fins touristiques.

Location saisonnière vs location classique à Paris

Louer une partie de son logement à des touristes pour une courte durée, se révèle 2,6 fois plus rentable à Paris que la louer pour une plus longue durée. Le rendement de la location saisonnière est même évalué à 3,5 dans certains quartiers du centre de Paris, comme l’Ile de la Cité. Le fossé entre location saisonnière et classique accroît notamment davantage en raison de la remontée des prix de l’immobilier en 2016, et du plafonnement des revenus espérés par les bailleurs.

La gestion locative plus rentable que la location classique

En termes de location saisonnière, il faut compter environ 12 nuitées pour percevoir l’équivalent d’un mois de loyer. Sur L’Ile de la Cité, il suffit même de louer son bien 9 nuits successives pour obtenir le revenu d’un bailleur classique. Et ce, avec l’avantage de ne pas avoir à se plier aux différentes contraintes associées à une location de longue durée.

Reconversion en masse vers la location saisonnière à Paris

Depuis 2009, la mairie de Paris dénombre quelques 20 000 logements parisiens retirés du marché locatif de longue durée, au profit de la location saisonnière. Bien évidemment, quelques-uns de ces logements sont devenus des résidences principales pour leur propriétaire, mais la majeure partie d’entre eux a choisi de les transformer en meublés touristiques. Raison pour laquelle la mairie de Paris décide de collaborer avec Airbnb pour inciter les propriétaires à respecter la loi concernant la location touristique. En effet, la loi française interdit toute location d’une durée de 4 mois par an, soit environ plus de 10 nuits par mois, sans autorisation, à moins qu’il ne s’agisse d’une résidence principale.

Trouver une location saisonnière à Paris

Selon les estimations de la mairie de Paris, 7% des logements situés dans les quatre premiers arrondissements de la capitale sont loués pour une courte durée à des touristes. Ce sont les résultats d’une analyse réalisée par l’hôtel de ville à partir d’annonces diffusées sur différentes plateformes de gestion locative, compte tenu du nombre de logements disponibles. Les principaux quartiers où on dénombre le plus grand nombre de logements loués de façon saisonnière à des touristes se concentrent dans l’hyper-centre de Paris. Pour le 10ème, le 11ème, et le 18ème  arrondissement, le taux de logements en location saisonnière s’élève à 4%.