Conseils

Location saisonnière entre particuliers : quelles démarches entreprendre ?

location saisonniere entre particuliers démarches cannes

La 70e édition du Festival de Cannes bat son plein, l’occasion de vous lancer dans la location saisonnière entre particuliers. Vous disposez d’une belle villa avec piscine ou d’un appartement en bord de mer, pourquoi ne pas louer votre logement pour une courte durée le temps du Festival ? Selon la commune, vos obligations ne seront pas les mêmes : renseignez-vous !

Louer sa résidence principale occasionnellement

Une résidence principale désigne un logement que vous occupez au moins 8 mois par an (sauf en cas de force majeure, pour une raison liée à la santé ou par obligation professionnelle). Vous pouvez louer votre résidence principale à des particuliers pour une durée limitée, à raison de 120 jours par an, soit 4 mois. En théorie, la loi vous autorise à mettre votre logement en location via une annonce publiée sur les plateformes de location saisonnière comme Airbnb, Booking ou Abritel. Mais au-delà de la durée autorisée, les transactions seront automatiquement bloquées sur ces mêmes plateformes. Le cas des propriétaires qui proposent leur bien en location sur plusieurs sites n’est cependant pas spécifié dans ladite loi. Dans certaines mairies, comme à Cannes, ce type de location est soumise à une déclaration préalable. Et le numéro d’enregistrement doit obligatoirement figurer sur l’annonce.

Louer sa résidence secondaire à l’occasion

Cannes accueille en ce moment même un grand Festival de renom qui réunit sur une même plateforme, différentes personnalités du monde entier. L’occasion à saisir pour les propriétaires de résidence secondaire de proposer leur logement en location courte durée. Si tel est votre cas, vous devez obligatoirement faire une déclaration auprès de la mairie. L’autorisation émanant des autorités peut être assortie d’obligations portant essentiellement sur la durée de la location, la localisaiton du bien, ses caractères physiques, dans un souci de ne pas alourdir la pénurie actuelle de logements en France.

La taxe de séjour et le fisc

Que ce soit pour louer une résidence principale ou une résidence secondaire, vous devez facturer la taxe de séjour à vos locataires pour ensuite la reverser à la mairie. Vous devez également déclarer vos revenus, soit en régime « micro BIC » pour des revenus ne dépassant pas 32 900 euros par an, soit au régime réel pour des revenus supérieurs à 32 900 euros.